JUDO de FRANCE Les plus belles victoires sont celles que l'on gagne sur soi-même
Carcassonne
0643446571
Au hasard de mes lectures j'ai découvert un texte sur le judo qui met en evidence l'esprit qui animait autrefois les apprentis judokas au début de leur apprentissage, ou plutot de leur formation. Ce texte, je devrais dire cet engagement était un vrai serment, un engagement sincère envers la discipline à laquelle le postulant s'engageait. 
Je le trancris in extenso et chacun pourra en déduire ce qui lui semble bon pour sa formation.
SERMENT DU JUDO
 Je deviens disciple du Judo et je jure sur l'honneur de ne pas cesser la pratique sans raison importante.
Je jure de ne rien faire qui puisse déshonorer le Judo
Je jure de n'en pas dévoiler les secrets sauf autorisation de mes maîtres
Je jure de suivre toutes les règles régissant le Dojo pendant et après mon apprentissage
Lorsque j'enseignerais à mon tour le Judo de ne jamais les violer.
Ce serment devait être signé par l'éléve avec un pinceau trempé dans son propre sang.
Ce texte n'était pas trés long , il reflétait bien l'état d'esprit des pratiquants qui vouaient un amour incommensurable a leurs professeurs et à leur enseignement. Ils étaient des Samourais et appliquaient la voie du bushido.
 
 
Pratiquer le Judo pour un enfant dès l'age de 5 ans est une excellente formation qui peut aider certains enfants à découvrir le controle de soi, le courage, l'obéissance, le respect, la politesse, l'amitié, la sincerité, la modestie, le Code Moral qui nous régit que l'on soit pratiquant ou enseignant.
Cette pratique peut aussi les équilibrer sur le plan physique en apprenant à vaincre la peur en maitrisant les chutes avant, arrière, latérales et en integrant la richesse du contact humain et a repousser l'apréhension de l'affrontement avec un ou une judokate.
cela est aussi valable pour un adoslescent ou un adulte qui veut changer son état d'esprit, sa condition physique et pénétrer dans ce monde si passionnant qu'est le Judo.
 
Lorsque on a atteint l'age de l'adolescence, c'est aussi valable pour l'adulte deja pratiquant, il est bon de connaitre la riche histoire du Judo, dans les temps anciens mais aussi dans la France. Cette connaissance nous aide à évoluer et comme le dit si bien le dicton populaire cela permet de ne pas mourir bête.
Avant que celui que l'on célébre depuis des décénies, Jigoro KANO, n'apparaisse dans le monde des Arts Martiaux, le judo est passé par de nombreuses mutations et ne s'appelait pas encore le judo.
Son origine descend semble t il des moines guerriers Indous ou Chinois. Nos recherches? nombreuses et variées nous ont conforté dans ce qui va suivre.
A qui en attribuer la paternité ? Aux indous, aux chinois ? L'histoire est si confuse que nous dirons pour rester simple que cette parternité appartient aux deux peuples avec peut être une prééminence aux indiens.
L'histoire trés complexede sa naissance, nous nous cantonerons aux grandes lignes de sa découverte et de son éclosion au Japon sans trop entrer dans les détails. Peut être plus tard au moment de ma retraite.
Les arts martiaux avant de redevenir le judo, sont passés par de nombreuses transformations. Ils ont été apportés au temple de Shaolin par un moine boudhiste Bodhidharma.
Les arts martiaux sont fortement inspirés par le boudhisme, le Taoisme et le confusiamisme de Lao Tseu.
Le judo n'existait ou plutot n'exixtait plus il ne réapparait qu'en 1882 sous l'impulsion de Jigoro Kano.
Un siècle avant Jigoro Kano, Maitre Terada KANAEMON Masashige du Kito Ryu et de l'Ecole Jikishin Ryu dirigée par Inoue Jibudayu Masayori avait utilisé le mot Judo en 1724 soit 158 ans avant Jigoro Kano. 
Il avait voulu en cela se distinguer des autres méthodes de jujitsu pour désigner ses techniques non destinées à tuer son adversaire. Le jujitsu ancestral, d'autre foi était un jujitsu de combat ou la victoire signait souvent la mort du vaincu.
Le judo s'inspire donc du Tao et de Lao Tseu et un de ses préceptes résume bien l'esprit du judo : " Rien n'est plus souple que l'eau mais pour vaincre le dur et le rigide, rien ne la surpasse.
 
Jigoro Kano a étudié au TenjinShynoryu dirigé par le Maitre Fukishida Hashinomuké et ce nest qu'a la mort de celui-ci qu'il a rejoint  kito ryu et y a obtenu le Kitoryu Densho.
Sous l'égide du Maitre Tsunetoshi, Jigoro Kano découvre une autre orientation du jujitsu et d'un principe qu'il fera sien : " Seiryoku zenyo " qui deviendra un des preceptes forts du Judo : " Maximum d'efficacité pour un minimum d'effort " a partir de 1922, qui peut aussi se traduire aussi par: " le bon usage de l'énergie ".
Grace donc a Maitre Kanaemon qui en épurant le jujitsu traditionnel en enlevant les techniques dangereuses, ne gardant que celles qui pouvaient s'employer au judo lui donna sa vraie signification : " la voie de la souplesse " et aussi " Seiryoku zenyo ", le bon usage de l'énergie.
Le judo put naitre et permit à Jigoro Kano de créér en 1882 le kodokan devenu au fil du temps le temple du judo mondial.
En attendant une suite meditons sur cette phrase de Myamoto Mushi : " Aujourd' hui, c'est la victoire sur ce que vous étiez hier "
A une priochaine recherche sur ce qu'est le judo et quelques uns de ses mystères
 

d'où venons nous

Comme beaucoup de judokates et de judokas nous avons fait partie d'une grande maison la FFJDA. Nous avons été initiés par des Ceintures Noires, certains même par des ceintures marrons, qui ne possédaient pas de diplomes ni de titres ronflants mais qui avaient un profond amour de leur sport et une empathie basée sur l'individu sans aucune arrière pensée.
Nous avons toutes et tous pratiqué la compétition, nous nous sommes souvent opposés à nos amis de club en des joutes amicales et puis certains ont continué à mouiller leur kimonos dans des affrontements plus sérieux, championnat de France, d'Europe, du Monde, jeux olympiques et le judo, grace à ces combattants, ces champions, a conquis des lettres de noblesse, reconnu dans le monde entier. 
Mais d'ou vient-il ? Comment c'est il répandu et à conquis le monde entier ?