JUDO de FRANCE Les plus belles victoires sont celles que l'on gagne sur soi-même
Carcassonne
0643446571

SUITe et Fin
soho awazu

SUITe   et   Fin 
soho   awazu
Q :
Et parmis les nouveaux ?
AWAZU :
Souvent ils n'ont pas assez étudié. Ils sont arrivés au 3ème, 4ème dan par la compétition, et ils ont l'habitude du combat.qui est d'attaquer pour battre l'autre. Mais le judo, c'est toujours considérer deux aspects : soi et les autres, ou bien ce qui revient au même, soi et l'intéret du judo en général. Mais là aussi quand je retourne en province, je retrouve ce respect, cette tradition ! Parce que les gens désirent réellement travailler le judo, et sans c'est esprit, ce serait impossible.
Q : 
Donc vous étes optimiste ?
AWAZU :
pas vraiment.  Au fond, je suis japonais et judoka, d'abord. Je veux suivre les principes de Maître KANO, avancer tout droit. Si on change, si on tourne parfois à droite, parfois à gauche, les éléves ne peuvent pas suivre. Alors j'avance....mais je ne suis pas toujours suivi ! Tant pis ! Il n' est pas nécessaire qu'il y ait cent personnes qui pensent comme moi, deux ou trois suffisent pour faire progresser les choses.Je suis d'abord attaché au judo traditionnel, c'est en tant que connaisseur du japonnais que je suis venu en France. Si quelqu'un travaille différement, il comprendra peut être mes principes dans quelques années, mais si moi aussi, je change, vers quoi nous tournerons nous ?
La tradition, les pricipes sont comme le soleil : pas toujours visibles, il y a des nuages, de la pluie, pourtant le soleil est toujours là derriére.
Q :
Si je comprend bien, le judo traverse une période un peu sombre ?
AWAZU :
Comme dans tous les sport, la politique joue un certain rôle, alors il y a un courant qui s'oriente vers la victoire avant tout. Mais pour moi, j'insiste sur l'éducation, la formation des judokas, sans perdre de vue l'orientation traditionnelle. Il faut bien sur respecter les différences, il serait impossible pour des judokas français de rentrer complétement dans un systéme japonais mais je crois qu'il est important de faire la synthèse de ces deux méthodes. Pour cela suivre son chemin et être patient....
 
Voila ce que déclarait Maître SOHO  AWAZU  à Ludovic METIVIER en Décembre 2010 il y a 10 ans.